Allemand Français
Connaissances ebi-actuel La santé réside dans l’intestin

La santé réside dans l’intestin

L’intestin est sans doute l’un des organes les plus sous-estimés de notre organisme, alors qu’il représente bien plus qu’un simple outil de digestion. Il exerce une fonction importante dans le fonctionnement de notre système immunitaire et influence nos hormones. Si notre intestin est équilibré, nous avançons mieux dans la vie, aussi bien sur le plan physique que psychique.

Darmbild auf Bauch aufgezeichnet

En évoquant l’intestin, on se réfère généralement à la digestion, ce qui est certes tout à fait correct, car la fonction la plus réputée de l'intestin est bien liée à la digestion des aliments et à la fragmentation des nutriments en molécules suffisamment petites pour être absorbées en tant que source d’énergie pour l’ensemble de l’organisme.

L’intestin, une pièce maîtresse de notre système immunitaire

Nous oublions fréquemment que l’intestin n’a pas pour unique fonction la digestion, mais qu’il constitue aussi un organe immunitaire extrêmement important, car il renferme près de quatre-vingt pour cent des cellules immunitaires. La muqueuse intestinale est constituée de tissus et de cellules immunologiquement actifs. Lorsque des germes pathogènes tentent de pénétrer notre organisme, ils n’y parviennent que s’ils sont en mesure de franchir les trois barrières de notre système immunitaire. Il s’agit en premier lieu de la flore intestinale, aujourd’hui désignée plus correctement sous le terme de microbiote intestinal, puis de la muqueuse intestinale et enfin du système immunitaire.

Nous sommes ce que nous mangeons

Notre alimentation et notre mode de vie influent sur notre microbiome intestinal. Des bactériologistes partent du principe que les bactéries qui survivent chez les personnes souffrant de stress chronique ne sont pas les mêmes que celles que l’on trouve chez les personnes qui vivent plus sereinement. Si les bactéries liées au stress s’adaptent très bien à ces situations de tension chronique, elles impactent par contre notre humeur. L’obésité semble aussi être associée à l’intestin, car certaines bactéries intestinales peuvent conduire à une prise de poids, sans nécessairement consommer plus de calories. Ainsi, on trouve fréquemment dans les intestins de personnes en surpoids, une quantité plus élevée de gènes bactériens destinés à la dégradation des hydrates de carbone.

Une communication bidirectionnelle entre le cerveau et l’intestin

On dit souvent que l’on peut se fier à son intuition. On pourrait effectivement parler d’un deuxième cerveau ou d’un cerveau abdominal, car l'intestin participe, au même titre que le cerveau, à la réflexion sur le bien-être de l'ensemble du corps. La relation du cerveau et du tractus gastro-intestinal fait l’objet de recherches scientifiques intenses depuis quelques années. Le fameux axe intestin-cerveau traite des signaux réciproques et aide ainsi le corps à mieux gérer les facteurs d’influence tant internes qu’externes. Le tube digestif est tapissé d’une centaine de millions de neurones. Une sorte d’autoroute nerveuse transfère les messages de l’intestin au cerveau et vice-versa. Près de nonante pour cent de ces informations proviennent de l’intestin et dix pour cent seulement du cerveau.

L’axe intestin-cerveau veille à ce que la communication du microbiote intestinal fonctionne avec l’ensemble de notre corps. Cette interaction est possible grâce à l’échange intensif qui a lieu entre les bactéries intestinales et la muqueuse intestinale – à tel point que les bactéries intestinales influencent même notre mémoire et nos émotions. Le stress ressenti avant un examen peut par exemple déclencher une diarrhée nerveuse et cette manifestation exprime typiquement la forte relation qui existe entre l’intestin et le cerveau. Il s’agit d’un mécanisme tout à fait naturel et logique, car la diarrhée représente une stratégie intestinale pour combler le besoin énergétique élevé du cerveau qui résulte de cette situation stressante. En gérant le plus rapidement possible les nutriments, le corps économise l’énergie destinée à la digestion et la met alors à disposition du cerveau pour ses besoins accrus.

Maintenir son intestin en forme, un acte qui en vaut la chandelle

C’est précisément parce que l’intestin est un organe important et polyvalent de notre organisme qu’il vaut vraiment la peine d’en prendre grand soin. Consultez les liens ci-dessous pour découvrir comment bien s’occuper de votre intestin:

www.regeneration-intestinale.ch

Lien au blog d’Activomin: Acides humiques

Auteur/e:
Simone Walther Büel
Tags sur l’article:
Activomin Blog Communication d'entreprise Intestin

Articles similaires

Quelles sont les ambitions d’ebi-pharm pour l’été 2024?

Quatre fois par année, nous interrogeons notre directeur Stefan Binz sur les thèmes actuels d’ebi-pharm. Dans cet article, nous vous dévoilons le projet ERP*.

L’univers coloré des teintures mères: le spectre d’action complet de la nature

La qualité d’une teinture mère se perçoit à son efficacité, mais aussi à l’expression profonde de sa couleur.

La force des plantes fraîches du Simmental

En visite chez ALPMED Naturprodukte AG. Dans l’Oberland bernois, au cœur du village de Zweisimmen, là où la petite et la grande Simme se rejoignent, se trouve la maison Bergmann.

À quoi ressemble la journée des droguistes?

Conseiller et répondre aux besoins de la clientèle est l’activité des droguistes que nous connaissons bien et que nous expérimentons chaque fois que nous nous rendons dans une droguerie.