Allemand Français
Connaissances ebi-actuel L’impact des parfums sur l’être humain

Toujours au parfum – l’odorat ou la puissance de l’inconscient

Les parfums réveillent et ravivent nos souvenirs, guident nos sentiments et influencent notre humeur, tout simplement parce qu’ils parviennent directement dans le système limbique, la partie de notre cerveau qui gouverne les émotions, les instincts et les perceptions qui ne sont pas nécessairement conscientes. C’est la raison pour laquelle les fragrances sont des alliées puissantes de notre bien-être.

Pourquoi les odeurs de mandarine et de cannelle évoquent-elles Noël?

Les odeurs tapies dans notre mémoire sont aussi personnelles et uniques qu’une «empreinte digitale». Un parfum peut nous cueillir par surprise et nous rappeler une situation, un lieu ou une personne que nous avions enfouis dans nos «archives olfactives». Un phénomène mystérieux sans doute, mais qui permet d’expliquer pourquoi l’effluve de mandarine et de cannelle est instantanément associée à l’hiver et à la période de Noël. Cette mémoire olfactive peut également se révéler désagréable: si une indigestion s’est déclarée après la consommation d’un aliment bien précis, la simple odeur de cette nourriture suffira à répéter cette même sensation nauséeuse. 

Comment l’odeur parvient-elle à notre cerveau?

Quand nous respirons un parfum, l’odeur passe par l'épithélium olfactif, un espace dans la voie nasale qui se situe à la hauteur des yeux, et où sont logées près de 10 millions de cellules réceptrices, chargées de la détection. Ce nombre peut paraître colossal, mais en réalité c’est peu, si l’on compare le conduit nasal de l’être humain à celui du chien, qui lui en possède environ 120 millions. L’être humain fait d'ailleurs partie de ce que l'on appelle les microsmates, c’est-à-dire les êtres vivants dont la perception olfactive est peu développée. Chaque cellule olfactive est spécialisée dans une odeur particulière et porte une touffe de petits cils, sur lesquels sont placés des récepteurs. Ces cellules olfactives baignent dans le mucus aqueux de la muqueuse nasale. Parvenue sur le récepteur de ces cellules, la substance aromatique déclenche un influx électrique à l’intérieur de la cellule, et celui-ci s’amplifie jusqu’à mille fois, avant de se diriger vers les axones – qui constituent de longs prolongements des cellules olfactives – pour parvenir jusqu’au cerveau. D’une durée de vie de quatre à huit semaines, les cellules olfactives sont continuellement renouvelées; celles qui sont usées étant alors évacuées par le mucus nasal.

Le nez est par ailleurs le seul organe sensoriel qui conduit ses influx directement au cerveau, sans l’intervention d’autres cellules nerveuses. Les axones, mentionnés plus haut, traversent l'ethmoïde pour se diriger directement dans le bulbe olfactif. Les influx nerveux sont transmis du bulbe olfactif au cerveau olfactif, qui se charge de tout analyser, de regrouper les informations et de les transmettre plus loin. L'une de ces voies d'information mène directement au siège des émotions, soit le système limbique. En recevant l’information aromatique, le système limbique déclenche immédiatement une émotion. En fonction de l’odeur, ce ressenti peut être de la joie, de la peur, de l’écœurement ou du bien-être. Ce mécanisme se développe de manière tout à fait implicite, nous ne sommes pas en mesure de gérer l’effet généré par l’odeur, car dès qu’elle est respirée, elle a déjà atteint notre cerveau et a provoqué une réaction. On pourrait formuler ce mécanisme ainsi: l’odorat est le seul sens que nous ne pouvons absolument pas défier. Il est un véritable détecteur d’honnêteté. En revanche, les autres sens peuvent parfois être dupés par une mimique, un geste ou un son. 

Comment notre nez nous comble de bonheur

Reliée sans détour au cerveau, l’odeur présente un atout essentiel: en utilisant les odeurs de manière ciblée, nous sommes capable d’influencer positivement notre humeur et nos émotions. Les fragrances qui nous conviennent le mieux dépendent d’une part de nos préférences et d’autre part de l’effet que nous recherchons. Il existe cependant des effluves désagréables auprès de tous les nez humains ou presque, il s’agit par exemple de l’odeur repoussante de la sueur ou encore de celle nauséabonde des fruits pourris. 

Une majorité d’entre nous apprécie l’arôme de vanille. Est-ce que ce fait serait éventuellement lié au lait maternel, qui présente un goût légèrement vanillé? Quoi qu’il en soit, la vanille possède des propriétés apaisantes et adoucissantes sur notre organisme.   

Parmi les parfums vivifiants, on trouve les odeurs d’agrumes. Lorsque nous nous sentons déprimés, l’huile essentielle d’orange est très appréciée. L’orange laisse notre lumière intérieure briller et illumine l’humeur. Son arôme est fréquemment utilisé dans les grandes surfaces commerciales, dans le but de mettre de bonne humeur et de motiver à l’achat. L’huile essentielle de mandarine affiche également des vertus joyeuses et rafraîchissantes et peut aider à retrouver un peu d’insouciance. D’ailleurs, celles et ceux qui désirent paraître plus jeunes devraient miser sur l’huile essentielle de grapefruit rose, car selon le chercheur olfactif américain, Alan Hirsch, cette huile a le pouvoir de rajeunir une personne de six ans. Ou du moins, on a l’impression d’avoir rajeuni, ce qui constitue déjà un magnifique résultat. 

À la recherche de quelque chose de plus apaisant, nous pouvons proposer la lavande, un classique dans ce domaine. L’odeur ou l’huile essentielle de lavande apporte un véritable soutien en cas de stress et de tension, en favorisant un sommeil plus serein. Par ailleurs, l’huile essentielle de lavande soigne la peau en cas d’irritations cutanées ou de piqûres d’insectes. De nombreuses personnes considèrent l'huile essentielle de lavande comme étant la plus mignonne des pharmacies familiales. 

Passionnantes sont également les senteurs terreuses et herbacées, comme le bois de cèdre, les aiguilles de pin ou la menthe. L’odeur de bois de cèdre transmet force et courage. L’huile essentielle de cèdre est souvent utilisée pour renforcer la confiance en soi, parce qu’elle procure protection et sécurité, favorise le flux énergétique dans le corps et la capacité à s'imposer. Véritable baume pour l’âme, l’huile essentielle d’aiguilles de pin réconforte les sentiments de solitude et d’abandon. Elle console, renforce et donne le courage nécessaire pour affronter les périodes difficiles. Parfaite alliée pour la période hivernale, elle s’utilise pour accompagner les séances de sauna. Quant à la menthe poivrée, les propriétés rafraîchissantes qui lui sont attribuées la prédestine à soutenir l’épuisement mental et le manque de concentration. L’huile essentielle de menthe poivrée peut avoir un effet relaxant, lorsque les pensées tournent en rond et que tout semble morne et sans issue. En cas de sensibilité aux conditions météorologiques, elle rafraîchit agréablement.

Des senteurs sur le pas de la porte

Une promenade en forêt peut se révéler extrêmement bienfaisante, car nous respirons automatiquement de nombreuses odeurs, allant de celle du bois jusqu’aux herbes fraîches, en passant par l’émanation terreuse de la mousse. Se balader en forêt détend donc énormément, notamment grâce à ces délicieuses senteurs, et génère un effet positif sur la santé. Il n'est donc pas étonnant qu'au Japon, les "bains de forêt" ou "shinrin-yoku", pour reprendre l'expression japonaise, soient vantés comme faisant partie intégrante d'un mode de vie sain. Dans les universités japonaises, la médecine de forêt constitue une discipline de recherche reconnue et attestée. Des scientifiques étudient depuis de nombreuses années les effets produits par un séjour forestier sur le psychisme et le corps humain. Ils ont ainsi découvert que le fait de passer de brefs instants en forêt contribuait à améliorer la respiration, le pouls et la pression sanguine. Des bains de forêts réguliers, pour se reconnecter à la nature et à l’essentiel, et savourer les parfums de la forêt, semblent être une véritable source de bien-être et constituer une réelle prévention pour la santé. 


Links

Notre site web d'aromalife (en allemand)

Notre marque Aromalife sur ebi-pharm.ch


Notre Podcast (en allemand)

Auteur/e:
Simone Walther Büel
Tags sur l’article:
Communication d'entreprise

Articles similaires

Heures d'ouverture à l’ascension 2024

Notre entreprise sera fermée le mercredi 08.05.2024 dès 17 h y compris le jeudi 09.05.2024 due à la fête de l’ascension.

Plantes sauvages comestibles

Inutile de recourir à des superaliments exotiques et coûteux pour se nourrir de manière variée et riche en nutriments: les plantes sauvages comestibles sont à portée de main.

Quelles sont les ambitions d’ebi-pharm pour le printemps 2024?

Quatre fois par année, nous nous entretenons avec notre directeur Stefan Binz pour découvrir les thèmes actuels chez ebi-pharm. Dans cet article, Stefan Binz nous transmet les résultats de l’enquête de satisfaction client ...

Résilience et résistance

Depuis quelques années, les termes résilience et résistance sont régulièrement utilisés dans la terminologie liée à la gestion du stress ou face à des étapes de vie difficiles.