Allemand Français
Connaissances ebi-actuel Portrait de plantes: arole (Pinus cembra)

Portrait de plantes: arole (Pinus cembra)

Dans notre série Portrait de plantes, nous vous présentons plus en détail diverses plantes médicinales. Cette fois-ci, nous nous intéressons à l’arole (Pinus cembra). L’arole est souvent décrit comme «le roi des Alpes». On trouve ce conifère en montagne à des altitudes allant jusqu’à 2400 mètres, où il forme généralement la limite de la forêt. L’effet apaisant du bois d’arole parfumé est connu depuis des siècles. C’est pourquoi dans les régions alpines, les pièces des anciennes fermes et leurs meubles sont souvent fabriqués en bois d’arole. Si l’on ne dispose pas d’une pièce à vivre en arole et que l’on n’est pas entouré de meubles en bois d’arole, on peut tout de même emporter à la maison ce parfum magnifique et son effet apaisant grâce à l’huile essentielle tirée des aiguilles d’arole.

L’arole porte plusieurs noms

Non seulement le domaine d’utilisation de cet arbre est varié, mais également ses noms. Dans les régions germanophones de Suisse, l’arbre est dénommé «Arve», parfois aussi «Arbe». Dans la partie romanche du pays, on utilise les termes «Dschember», «Schiember», «Schember», «Cier», «Cirum», «Zirm» et «Cirmul». En revanche, en Autriche et en Allemagne, on parle de «Zirbe» ou «Zirbelkiefer». En Italie, le nom de l’arole est «arve cembro» ou «cirmolo» et en France «arolle» ou «pin cembro». Le nom latin de ce conifère est «Pinus cembra».

Origine

L’arole est originaire des Alpes et des Carpates et appartient à la famille des Pinaceae. Pendant la dernière glaciation, il a toutefois disparu des régions alpines et n’a probablement survécu que sur le versant sud-est des Alpes. À partir de là, il a progressivement recolonisé la zone alpine pour atteindre son extension maximale il y a environ 7000 ans. Par la suite, un retrait dans les hauteurs a suivi, en raison du réchauffement climatique de l’époque, mais aussi parce que l’arole a été déplacé par l’épicéa, implanté ultérieurement. Il y a environ 800 ans, des défrichages à grande échelle et l’exploitation du bois ont affecté les populations d’aroles. Non seulement l’arole en a souffert, mais aussi l’ensemble des forêts. Ce n’est qu’avec la loi sur la police des forêts de 1876 que le déboisement a été stoppé. À l’heure actuelle, l’arole s’étend en Suisse du Valais à l’Engadine, où on le trouve principalement dans les vallées sèches intra-alpines avec leurs fluctuations de températures extrêmes. Mais on le rencontre occasionnellement aussi en bordure des Alpes, comme par exemple dans les régions de Glaris, Sargans, Oberland bernois ainsi que dans les montagnes vaudoises et tessinoises. Il s’agit alors généralement de populations modestes et isolées.

Aspect

L’arole pousse très lentement dans le rude climat des montagnes et peut atteindre 20 mètres de haut pour un diamètre de 40 cm. L’écorce du tronc est gris argenté et lisse chez les jeunes individus, et elle prend une couleur brun gris avec de profondes crevasses chez les arbres plus âgés. Les nombreuses branches sont peu espacées entre elles. C’est pourquoi la couronne des vieux arbres présente un aspect irrégulier. L’arole est le seul conifère qui comporte cinq aiguilles par faisceau. La plupart de ces faisceaux se trouvent à l’extrémité d’un rameau. Les aiguilles mesurent de quatre à huit centimètres, sont trigones et bleuâtres sur la face interne. Les cônes sphériques, souvent ovoïdes, nécessitent trois ans pour parvenir à maturité. Les graines (pignons d’arole) sont comestibles. On raconte qu’à l’origine, la tourte aux noix des Grisons était préparée avec des pignons d’arole.

L’arole – un champion de la survie

L’arole pousse sur un sol très acide en montagne et s’élève jusqu’à 2400 mètres d’altitude, où il forme aussi souvent la limite de la forêt. Il se caractérise par une robustesse incroyable et une puissante volonté de survie. C’est notamment pour cette raison qu’il est souvent surnommé «le roi des Alpes». Même les jeunes arbres, qui plient sous les hivers tempétueux et glacés et qui sont recouverts d’une épaisse couche de neige, se redressent à nouveau au printemps. Les vieux arbres, profondément enracinés dans la roche, se maintiennent en place même s’ils sont inclinés. Plus encore, ils servent de protection naturelle contre les avalanches. Certes, il arrive souvent que des parties se cassent, mais de nouvelles branches surgissent le moment venu. Les conditions de vie extrêmes de la haute montagne auxquelles l’arole est soumis sans ménagement donnent naissance à un bois très particulier. Ce bois à l’odeur délicate est riche en résine, plutôt léger, il est composé de fibres fines et est uniformément tendre. Il se travaille bien et est facile à fendre, à sculpter et à tourner. En outre il sèche rapidement, se rétracte peu et est très durable. L’huile parfumée contenue dans les veines à résine a un effet antibactérien et protège contre les mites. C’est la raison pour laquelle les armoires et les récipients de provisions étaient autrefois fabriqués de préférence en bois d’arole. Pour un arbre comme l’arole, on pense généralement en siècles. Il atteint la «maturité masculine» au plus tôt après 50 ans et produit des graines. Il ne fleurit que tous les six à dix ans. Ses aiguilles changent tous les quatre à six ans et sont protégées du dessèchement par une couche de cire. En moyenne, les aroles atteignent l’âge de 200 à 400 ans. Certains exemplaires isolés peuvent également atteindre un âge allant jusqu’à 1000 ans.

Utilisation de l’arole

L’effet apaisant du bois d’arole parfumé est connu depuis des siècles. C’est pourquoi dans les régions alpines, les pièces des anciennes fermes et leurs meubles sont souvent fabriqués avec ce bois. Pour obtenir le même effet sans les meubles en bois d’arole, il est également possible d’utiliser l’huile essentielle d’arole pour parfumer les pièces. Elle dégage non seulement une merveilleuse odeur balsamique, mais peut aussi lier les mauvaises odeurs et ainsi les éliminer. Elle ne favorise donc pas uniquement la détente, mais purifie aussi l’air ambiant. L’huile essentielle d’arole est produite par distillation à la vapeur d’eau à partir de rameaux portant des aiguilles. Le parfum est boisé, frais et pur. Les monoterpènes sont les principaux composants de l’huile essentielle d’arole. Ceux-ci ont un effet antiseptique, expectorant, relaxant et psychiquement fortifiant. L’huile essentielle d’arole est volontiers utilisée en cas d’épuisement physique et psychique. Elle peut apporter du soutien lorsque les forces, le courage et la confiance viennent à manquer. Le parfum d’arole procure un climat de bien-être dans le logement ou la maison. Il n’est pas difficile de se transporter par la pensée dans une ancienne pièce à vivre en arole aux Grisons, à l’odeur agréable. Il suffit de verser deux à cinq gouttes d’huile essentielle d’arole sur une pierre odorante et de laisser le parfum déployer son effet.


Lien:

AROLE – nuit paisible, journée vitale (yumpu.com)

Auteur/e:
Simone Walther Büel
Tags sur l’article:
Arolle Communication d'entreprise

Articles similaires

Bouger, c’est rester jeune et en bonne santé

Pratiquer régulièrement une activité physique est bénéfique au bien-être et à la santé. Mais pour ne pas simplement se contenter de bonnes intentions et tenter de garder le cap ...

ebi-pharm s’engage dans la succession de Bio-Strath AG

L’entreprise Bio-Strath AG a été fondée par Fred Pestalozzi en 1961. Très vite, un site de production est planifié et réalisé à Herrliberg. Les différents produits – pour la plupart des compléments alimentaires – sont fabriqués au même endroit.

Heures d'ouverture à l’ascension 2024

Notre entreprise sera fermée le mercredi 08.05.2024 dès 17 h y compris le jeudi 09.05.2024 due à la fête de l’ascension.

L’or vert

Huiles essentielles des forêts de montagne: Frais, boisé et clair – au cœur de l’huile essentielle de sapin blanc émanent toutes les senteurs des moments passés en forêt.