Allemand Français
Connaissances ebi-actuel Quand les «emballeuses» prennent leurs quartiers

Quand les «emballeuses» prennent leurs quartiers …

Cinq fois par année environ, lorsque les envois importants sont prévus chez ebi-pharm, quatre retraitées sont à pied d’œuvre. Elles sont chargées de mettre sous pli le journal d’entreprise ebi-forum, le dépliant d’information des séminaires d’ebi-pharm et le programme de séminaires Ceres, pour être envoyés par poste à notre clientèle. Tout le personnel d’ebi-pharm nomme affectueusement ces quatre dames les «emballeuses».

Tous les chemins mènent à ebi-pharm

Ursula Marthaler, Heidi Wüthrich, Vreni Schori et Beatrice Marthaler ont débuté de différentes manières leur «occupation de retraitée» chez ebi-pharm. Beatrice a donné son premier coup de main en 1997. À cette époque, le produit H15 suscitait une forte demande et Erika Binz recherchait du personnel pour aider à reconditionner cette préparation. Beatrice Marthaler et Erika Binz ainsi que leur mari respectif se connaissaient bien, vivant dans le même village. Suite à cette première intervention, Beatrice Marthaler est engagée définitivement à l’expédition et à l’entrepôt d’ebi-pharm. Elle décide, à sa retraite, de poursuivre ponctuellement son activité pour aider à emballer les gros envois. À la recherche d’une activité supplémentaire, Vreni Schori se renseigne, en 2007, auprès d’Erika Binz pour savoir si ebi-pharm a besoin de personnel. Erika Binz lui promet de lui répondre rapidement et peu de temps après, Vreni Schori entre en action comme emballeuse. En 2011, Heidi Wüthrich rejoint à son tour l’équipe. Aurora, une de ses amies et ancienne collaboratrice à l’expédition, lui recommande de postuler spontanément. Heidi Wüthrich tente sa chance avec succès et fait désormais également partie de l’équipe. Ursula Marthaler, la benjamine des quatre femmes, intègre le groupe au printemps 2014. Habitant également à Kirchlindach, elle a travaillé de nombreuses années pour Spitex, situé juste en face d’ebi-pharm. Elle rencontre ainsi Stefan Binz chaque année, pour le remercier de mettre les places de parc d’ebi-pharm à disposition. À sa retraite, elle passe une dernière fois chez Stefan Binz pour prendre congé et lui confie qu’elle serait à disposition pour effectuer de petits jobs de temps à autre, si ebi-pharm le désire. Et comme à cette époque, une des emballeuses était sur le point de cesser son activité, elle a pu rejoindre rapidement les «emballeuses».

Emballer, bavarder, échanger des recettes et bien plus encore

Les quatre femmes se réjouissent toujours de retourner ponctuellement chez ebi-pharm. Pour elles, emballer est une belle occupation. Elles apprécient l’ambiance agréable et le fait de travailler en position assise et de pouvoir s’échanger, tout en mettant les envois sous pli. Pour disposer de suffisamment de place pour stocker tout le matériel - ce qui représente une véritable montagne de papier avec les quelque 15'000 adresses - elles s’installent toujours dans la plus grande salle de réunion d’ebi-pharm. Les quatre femmes ne se côtoient pas en privé, ce qui fait qu'en l'espace d'un trimestre, elles ont accumulé une quantité de sujets de conversation qui ne demandent qu'à être échangés. Elles s’entretiennent volontiers sur leurs petits-enfants, elles en ont toutes. Elles discutent de leurs parcours, de leurs activités scolaires et des petites histoires et anecdotes qui les concernent. Échanger des recettes et des conseils de cuisines ou s’entretenir sur leur jeunesse, leur premier amour par exemple, sont des thèmes qu’elles affectionnent beaucoup. À la pause de midi, elles se réjouissent toujours de partager leur repas. Et évidemment, il y a toujours de délicieuses friandises pour le goûter, que ce soit du chocolat ou des pâtisseries maison, comme un cake aux groseilles fraîchement cueillies ou autres.

Ces friandises ravissent également les collaboratrices et collaborateurs de l’entrepôt qui, parfois, grignotent de temps en temps avec elles. De par leur occupation, les deux camps sont régulièrement en contact. Les quatre femmes précisent qu’elles sont très bien entourées par le personnel de l’entrepôt, chargé de mettre en place le matériel destiné à être emballé, et qui, par ailleurs, a toujours une blague ou l’autre en réserve. La salle de réunion se remplit alors de cartons débordant d’enveloppes, de caisses en plastique pleines de brochures et de feuilles d’adresse, et la grande table de réunion plie sous le poids de tout ce matériel. Les caissettes se remplissent au fur et à mesure et sont ensuite déposées sur les chariots de la poste mis à disposition. Dès qu’ils sont remplis, le personnel de l’entrepôt vient les chercher dans la salle de réunion et les stocke à l’entrepôt, jusqu’à ce que tout soit emballé. Pour finaliser l’envoi, Simone Walther Büel établit alors un bordereau mentionnant toutes les données nécessaires et le tout est recueilli par un camion de la poste pour être envoyé à notre clientèle.

La fameuse enveloppe cartonnée «un peu juste» du compendium Burgerstein

Interrogées sur les défis que constituent «leur occupation de retraitées», le quatuor affirme que le job est très agréable et comme mentionné plus haut, qu’il est possible de travailler tout en s’échangeant. Mettre sous pli se fait pratiquement les «yeux fermés». Pourtant, il y a eu des envois plus complexes: les quatre dames se souviennent encore très bien de l’envoi du compendium Burgerstein, il y a quelques années maintenant. Il fallait le glisser dans une enveloppe cartonnée de format C5, à la taille un peu juste et le conditionnement a donc demandé plus de temps que prévu. Et les mains ont également souffert. En effet, elles s’entaillaient les doigts et devaient mettre des pansements pour finalement achever le travail avec des gants. Même si cet envoi reste en mémoire comme un véritable défi, le quatuo préfère se rappeler les beaux moments, notamment le fait que tout le personnel d’ebi-pharm disponible avait prêté main-forte, y compris la direction de l’entreprise et les deux fondateurs, Erika et Jürg Binz. Heureusement, le compendium a finalement pu être envoyé à temps, et tout le monde s’est ensuite dirigé vers le repas de Noël bien mérité, qui était justement prévu ce jour-là. Cette expérience a marqué positivement nos «emballeuses» et ce sont effectivement ces situations qui renforcent et soudent les liens entre les collaboratrices et les collaborateurs d’ebi-pharm. Face à des circonstances exceptionnelles, tous tirent à la même corde et personne ne sent trop important pour ne pas mettre la main à la pâte.

Dans leur vie privée, les quatre «emballeuses» ne s’ennuient pourtant pas

Si vous pensez que nos joyeuses retraitées considèrent leur activité chez ebi-pharm comme un bon moyen de ne pas s’ennuyer au quotidien, vous vous trompez lourdement. Elles sont bien occupées et de manière très variée. Ursula Marthaler s’occupe régulièrement de ses petits-enfants, elle adore lire et bricoler, confectionner de jolis emballages pour cadeaux, faire des randonnées et voyager, taper le carton ou jouer au Brändi Dog avec des amis, fouiller les livres de cuisine pour tester de nouvelles recettes, et s’engager bénévolement au home pour personnes âgées de Uettligen.

Heidi Wüthrich passe aussi régulièrement du temps avec ses petits-enfants et se déplace toujours à Zurich pour les garder. Son vaste jardin potager, qu’elle cultive et entretient avec enthousiasme, lui demande aussi beaucoup de temps. Elle peut pratiquement vivre en autosuffisance, affirme-t-elle. Il faut bien mettre à profit tous les légumes, les baies, et autres. Ainsi, durant la belle saison, Heidi Wüthrich ne cesse de faire des conserves, des marmelades, des confitures et de congeler. Au-delà du jardin, elle aime aussi tricoter, faire des mots croisés et soigner son entourage. Elle privilégie aussi les rencontres entre amis, dans leur maisonnette de jardin, autour d’un café ou autres.

Vreni Schori a également un petit-enfant qu’elle garde régulièrement. Elle s’engage volontiers dans la section des samaritains et dans le groupe folklorique du village. Elle prend des cours de danse, participe à des randonnées avec quelques personnes animées par les mêmes intérêts, adore lire et écrit beaucoup. Depuis peu, elle poursuit une formation à l’école de vie LCC et se déplace environ une fois par mois en Allemagne. Beatrice Marthaler, la plus âgée du groupe – elle a eu 80 ans le 6 novembre dernier – a également plusieurs petits-enfants. Elle ne doit plus les garder, car ils ont pratiquement tous achevé leur scolarité, et le plus jeune a déjà 12 ans. Beatrice Marthaler et son mari affectionnent énormément la visite régulière de leurs petits-enfants et quand ils sont présents, ils aiment jouer aux échecs avec leur grand-père.

Une ère s’achève

Bloquer la plus grande salle de réunion d’ebi-pharm sur une longue période de temps pour la préparation des grands envois est devenu de plus en plus complexe et a engendré des conflits par rapport à son utilisation. C’est la raison pour laquelle nos «emballeuses» seront à l’œuvre une dernière fois pour préparer l’envoi de l’ebi-forum de décembre 2023, et cet article est l’occasion de leur rendre hommage pour toutes ces années de fidélité. Pour le futur, les quatre femmes souhaitent rester le plus longtemps possible en bonne santé et prêter main forte à ebi-pharm de temps à autre pour mettre sous pli des envois moins conséquents. Elles souhaitent également à ebi-pharm de poursuivre son chemin en conservant cet esprit si positif.

Auteur/e:
Simone Walther Büel
Tags sur l’article:
Blog Communication d'entreprise

Articles similaires

Heures d'ouverture à l’ascension 2024

Notre entreprise sera fermée le mercredi 08.05.2024 dès 17 h y compris le jeudi 09.05.2024 due à la fête de l’ascension.

Plantes sauvages comestibles

Inutile de recourir à des superaliments exotiques et coûteux pour se nourrir de manière variée et riche en nutriments: les plantes sauvages comestibles sont à portée de main.

Quelles sont les ambitions d’ebi-pharm pour le printemps 2024?

Quatre fois par année, nous nous entretenons avec notre directeur Stefan Binz pour découvrir les thèmes actuels chez ebi-pharm. Dans cet article, Stefan Binz nous transmet les résultats de l’enquête de satisfaction client ...

Résilience et résistance

Depuis quelques années, les termes résilience et résistance sont régulièrement utilisés dans la terminologie liée à la gestion du stress ou face à des étapes de vie difficiles.