Allemand Français
Connaissances ebi-actuel Quelles sont les ambitions d’ebi pour le printemps 2023?

Quelles sont les ambitions d’ebi pour le printemps 2023?

Nous nous échangeons quatre fois par année avec notre directeur, Stefan Binz, pour découvrir les thèmes d’actualité du moment chez ebi-pharm. Le sujet de ce printemps se veut un plus personnel. Nous souhaitons en effet apprendre, de Stefan Binz, ce que cela signifie d'être directeur d'une PME de plus de 120 personnes.

Stefan Binz, en 2008 tu as succédé à ton père, Jürg Binz, à la direction d’ebi-pharm. Comment l’as-tu vécu. As-tu soudainement décidé de franchir le pas ou as-tu pu te préparer à cette nouvelle fonction ?

Il s’agit effectivement de la deuxième option. Au moment où j’ai repris la direction, je travaillais depuis 8 ans dans l’entreprise familiale. Au travers des différentes fonctions que j’ai occupées et des divers départements dans lesquels j’ai été actif, j’ai eu l’occasion, aux côtés de mon père, de me familiariser en permanence à toutes les tâches et de les apprivoiser ainsi graduellement. Le 1er juillet, lorsque je suis officiellement devenu directeur, mon quotidien professionnel n’a pas changé, mais j’ai tout de même ressenti, du jour au lendemain, une plus forte pression et le poids de mes responsabilités.

Lors de changements organisationnels au sein des entreprises familiales, on entend souvent dire que l’ancienne génération peine à réellement lâcher prise. Est-ce que cela a été le cas chez ebi-pharm ?

Non, pas du tout. J’estime que mon père a bien réussi cette étape. Il fait partie de ces personnes qui s’investissent à 100 % dans les tâches qu’elles réalisent, mais qui sont également capables de les quitter ou de les déléguer, une fois qu’elles sont accomplies. Mon père constitue un véritable modèle de motivation, pour moi, et pas uniquement dans ce domaine!

La succession a encore été accélérée par le fait que mon père, à l’époque, a dû assurer un rôle opérationnel au sein d’une clinique de médecine complémentaire. Ce changement n'était certes pas prévu ainsi, mais en raison de son activité précédente, au sein du conseil d'administration de cet établissement, et de la démission inattendue du CEO, il a été immédiatement impliqué dans cet autre projet. Pour ebi-pharm, cela signifiait qu’il devait lâcher prise et pour moi, que je n’avais pas d’autre choix que de m’investir encore plus dans notre entreprise familiale. Rétrospectivement, cette phase a certainement été très bénéfique pour la suite des événements.

Ton père s’est retiré de l’opérationnel, mais il est toutefois resté président du conseil d’administration d’ebi-pharm jusqu’en mai 2020. Sa présence t’a-t-elle, en quelque sorte, rassuré ?

Oui, évidemment. Dès le début, il a été prévu, que mon père ne s'occuperait plus des affaires courantes, mais qu’il continuerait de s’investir, avec toute sa passion et son expertise, dans le domaine stratégique. Ces 12 années passées à ses côtés m’ont été extrêmement précieuses, en ma qualité de directeur général. J’ai toujours été conscient de la vision qu’il poursuivait et de toute l’énergie qu’il mettait, jour après jour, pour atteindre ses objectifs, et cela constituait un honneur et un plaisir de poursuivre cette mission à ses côtés. Le fait que d'autres membres de la famille assument également une responsabilité dans l'entreprise familiale (également en tant que copropriétaires) apporte évidemment un surplus de sécurité. 

Depuis 2020, tu es toi-même le président du conseil d’administration d’ebi-pharm ag. Qu’est-ce que cela signifie concrètement? Quelles sont les tâches qui sont encore venues s’ajouter à ton agenda ?

Aucune autre tâche n’est venue s’ajouter à celle dont j’étais déjà responsable. Je faisais jusque-là partie du conseil d’administration, en étant par conséquent entièrement impliqué dans le développement des thèmes stratégiques. Il s’agissait simplement d’une passation de responsabilités. Je suis évidemment très reconnaissant que ma soeur – Andrea Zanetti – ait rejoint le conseil à cette même époque. Bénéficiant de nombreuses années d’expérience, elle m’apporte un soutien extrêmement précieux et professionnel. 

Depuis 1988, ebi-pharm n’a cessé de croître, et compte aujourd’hui plus de 120 collaboratrices et collaborateurs. Tout cela est synonyme d’une très grande responsabilité. Comment gères-tu cette situation ?

Oui, au niveau de la responsabilité c’est bien le cas, et mon caractère me joue parfois des tours. Je suis une personne qui aime porter des décisions et qui attache de l'importance à ce que l’ensemble du personnel et des partenaires soient satisfaits des évolutions et des prestations de notre entreprise. La stabilité et la sécurité de notre entreprise, comme celle de tous nos collaboratrices et collaborateurs, sont très importantes pour moi. Et cette responsabilité ne m’accapare pas uniquement de 7 heures du matin à 18 heures le soir...

Est-ce que cette forte responsabilité se transforme parfois en une réelle charge ?

Nous vivons à une époque où tout est en perpétuel mouvement. Tout devient de plus en plus complexe. Ce serait mentir que d’affirmer que tout cela ne m’affecte pas. Il y a des moments où je me demande pourquoi je fais tout cela. Mais lorsque je retourne dans l’entreprise et que je perçois la motivation de notre personnel, ou que je rencontre notre clientèle qui apprécie notre engagement, alors je me dis que je suis véritablement au bon endroit.

Et je dois avouer que je n’ai pas un tempérament qui se satisferait de moins de responsabilités ou de défis…

Dans ta fonction de directeur et de président du conseil d’administration d’ebi-pharm, quels sont les éléments qui te comblent et te remplissent de satisfaction ?

Sans aucune hésitation, je peux vous affirmer qu’il s’agit d’une part de la grande variété du travail et d’autre part des différents projets stratégiques, qui me remplissent d’énergie et m’apportent également une belle satisfaction! Et comme je l’ai mentionné plus haut, j’ai également besoin d’un environnement harmonieux. De plus, j'ai la chance d'avoir à mes côtés de nombreux et loyaux compagnons de route, tant du côté du personnel que de notre clientèle ou de nos fidèles partenaires!

Qu’est-ce qui te rend particulièrement fier ?

Je préfèrerais utiliser le terme de gratitude plutôt que fierté. Je suis effectivement reconnaissant de toutes ces années, au cours desquelles nous avons pu nous développer de manière réjouissante et de tous les partenariats développés, qui nous accompagnent depuis si longtemps. Ce n’est certainement pas un hasard si nous soignons et entretenons des contacts très étroits avec les mêmes partenaires depuis les premières années de la création d’ebi-pharm et si nous fêtons, d’année en année, les jubilés de notre personnel – nous marquons et valorisons régulièrement leur fidélité pour 10, 15 et même 20 ans de loyaux services!

Es-tu soucieux face à certains domaines ou développements ?

J’accueille de nombreux développements avec intérêt. D’un côté, le marché se développe de manière très dynamique, mais on ressent tout de même une certaine nervosité. Je suppose que l’avenir nous réserve encore bien des surprises et de nombreux changements.

À ceci viennent s'y ajouter de nombreuses circonstances extérieures, comme le renchérissement, la crise énergétique ou la situation géopolitique. Certains de ces éléments ne sont pas directement entre nos mains; et pourtant, nous sommes fortement concernés par ces évolutions.

Cela me fait réfléchir…

Comment abordes-tu de tels thèmes et disposes-tu, par exemple, d’outils ou de stratégies pour appréhender ces situations sensibles ?

De manière générale, nous tentons d'identifier les scénarios et d'élaborer des solutions avec une large vision. Des démarches qui sont évidemment plus facile à exprimer qu'à réaliser. Je pense néanmoins que nous n'avons pas tout faux, jusqu'à présent, et que nous avons souvent réussi à nous adapter suffisamment tôt aux changements. Le fait d’être une PME avec des voies décisionnelles très courtes nous aide énormément!

Je suis par ailleurs, plus que jamais, convaincu que nous devrions nous serrer les coudes et nous soutenir mutuellement. J'essaie de respecter ce principe chaque fois que c'est possible!

Stefan Binz, merci beaucoup pour cet entretien très personnel.


Auteur/e:
Simone Walther Büel
Tags sur l’article:
Blog Communication d'entreprise

Articles similaires

Bouger, c’est rester jeune et en bonne santé

Pratiquer régulièrement une activité physique est bénéfique au bien-être et à la santé. Mais pour ne pas simplement se contenter de bonnes intentions et tenter de garder le cap ...

ebi-pharm s’engage dans la succession de Bio-Strath AG

L’entreprise Bio-Strath AG a été fondée par Fred Pestalozzi en 1961. Très vite, un site de production est planifié et réalisé à Herrliberg. Les différents produits – pour la plupart des compléments alimentaires – sont fabriqués au même endroit.

Heures d'ouverture à l’ascension 2024

Notre entreprise sera fermée le mercredi 08.05.2024 dès 17 h y compris le jeudi 09.05.2024 due à la fête de l’ascension.

L’or vert

Huiles essentielles des forêts de montagne: Frais, boisé et clair – au cœur de l’huile essentielle de sapin blanc émanent toutes les senteurs des moments passés en forêt.