Allemand Français
Connaissances ebi-actuel Vieillir activement: conseils pour rester mentalement et physiquement en forme

Vieillir activement: conseils pour rester mentalement et physiquement en forme

Apprécier sa retraite, entreprendre des voyages et des excursions, soigner ses amis, redécouvrir le monde au travers de ses petits-enfants – même en vieillissant, on désire participer à la vie active avec détermination. Pour y parvenir, il est important de se maintenir en forme tant mentalement que physiquement. 

Le fait de rester en forme et en bonne santé jusqu'à un âge avancé n'est pas garanti, mais il existe de nombreuses possibilités de prévenir les troubles liés à l'âge en adoptant un mode de vie conscient. Il n’est en effet jamais trop tard pour se préoccuper de sa santé. L’exercice physique, une alimentation saine, une mémoire en forme et les contacts sociaux comptent parmi les éléments les plus importants pour vivre longtemps et sereinement. Dans l’interview, Dr méd. Simon Feldhaus nous dévoile comment y parvenir. Simon Feldhaus est médecin-chef du Centre de médecine complémentaire Paramed à Baar et président de la SSAAMP (Swiss Society for Anti Aging Medicine and Prevention).

Simon Feldhaus, pourquoi est-ce que la prévention reste le facteur le plus important pour «vieillir en bonne santé»?

Et que signifie concrètement la prévention?

La prévention est basée sur un comportement sain et un mode de vie sensé. Il est essentiel de vivre sa vie en essayant d’éviter le plus possible les effets néfastes. Quelques éléments importants pour y parvenir: une activité physique régulière (au moins 3 x 30 minutes par semaine), un apport de liquide suffisant (au moins 2 litres par jour), un sommeil régulier et réparateur, une alimentation bio de haute qualité avec peu de glucides.

À partir d’un certain âge, les bilans de santé sont recommandés. Ont-ils vraiment un sens?

Pour entretenir notre voiture par exemple, nous avons l’habitude de faire vérifier son niveau d’huile et de procéder à d’autres contrôles techniques une fois par année; finalement, c’est aussi valable pour notre corps. À partir de 50 ans, il est tout à fait judicieux de procéder à des analyses de laboratoire et à des contrôles des systèmes organiques, dans le but de prévenir un cancer par exemple; il s’agit de détecter les carences avant qu’elles ne provoquent des troubles et de reconnaître les modifications des organes avant qu’ils ne se manifestent sous la forme d’une affection.

En vieillissant, de plus en plus de substances néfastes (métaux lourds entre autres) peuvent s’accumuler dans l’organisme. Peux-tu nous faire part de tes expériences à ce sujet et donner des conseils?

Imaginons une poubelle, qui jour après jour, se remplit des détritus liés à notre mode de vie. Le jour où elle déborde, les problèmes débutent. Les métaux toxiques comptent parmi les principaux facteurs de pollution de notre société et font partie de la chaîne alimentaire et de notre environnement; il est donc judicieux de mesurer leur impact sur la santé et de les évacuer si nécessaire.

Quel est le rôle de l’alimentation chez les personnes âgées? Y a-t-il par exemple des substances que nous ne pouvons plus absorber en quantité suffisante ou dont nous aurions davantage besoin en vieillissant?

L’alimentation est le pilier central de notre vie; la nourriture ne nous fournit pas uniquement des calories, mais apportent également des micronutriments importants; toutefois, la qualité de ces micronutriments a beaucoup baissé en raison de l’agriculture intensive, de l’appauvrissement des sols, etc.

Par ailleurs, leur consommation a également augmenté (notamment en ce qui concerne la B12). Aujourd’hui, nous ne sommes plus en mesure de garantir l’approvisionnement du corps en micronutriments uniquement par le biais de l’alimentation. Certains exemples sont connus comme la vitamine B12, la vitamine D, le zinc, les acides gras oméga-3.

En vieillissant, serait-il judicieux de compléter son alimentation par des compléments alimentaires ? Si oui, lesquels?

En présence d’état carentiel ou de faiblesse individuelle, les compléments alimentaires sont toujours bénéfiques. Ils sont également très utiles lorsque l’objectif est de veiller à éviter les carences, quelles qu’elles soient. En vieillissant, les nutriments suivants sont importants : vitamine B12, acide folique, zinc, acides gras oméga-3, magnésium et lécithine.

Une dernière question pour terminer: si tu devais expliquer en quelques mots ce que signifie «vieillir en bonne santé», comment décrirais-tu cet état?

Commencer la prévention suffisamment tôt, pour pouvoir apprécier les meilleures années de votre vie le plus longtemps possible.

Un grand merci Simon Feldhaus pour ces précieux conseils en lien avec le thème de «vieillir en bonne santé».


Liens utiles sur ce thème :

Anti Aging Fachgesellschaft - SSAAMP - Swiss Society for Anti Aging Medicine and Prevention

Auteur/e:
Simone Walther Büel
Tags sur l’article:
Communication d'entreprise

Articles similaires

Bouger, c’est rester jeune et en bonne santé

Pratiquer régulièrement une activité physique est bénéfique au bien-être et à la santé. Mais pour ne pas simplement se contenter de bonnes intentions et tenter de garder le cap ...

ebi-pharm s’engage dans la succession de Bio-Strath AG

L’entreprise Bio-Strath AG a été fondée par Fred Pestalozzi en 1961. Très vite, un site de production est planifié et réalisé à Herrliberg. Les différents produits – pour la plupart des compléments alimentaires – sont fabriqués au même endroit.

Heures d'ouverture à l’ascension 2024

Notre entreprise sera fermée le mercredi 08.05.2024 dès 17 h y compris le jeudi 09.05.2024 due à la fête de l’ascension.

L’or vert

Huiles essentielles des forêts de montagne: Frais, boisé et clair – au cœur de l’huile essentielle de sapin blanc émanent toutes les senteurs des moments passés en forêt.