MÉDECINE COMPLÉMENTAIRE GLOBALE ET INDIVIDUELLE

Thuja

19.08.2020

Les thuyas (Thuja) sont aussi appelés arbres de vie et appartiennent à la famille des cyprès. Deux espèces sont originaires d'Amérique du Nord, trois d'Asie orientale. Dans nos régions, le thuya est une plante de haie bien connue, mais il est aujourd'hui menacé d'extinction.

En Europe, on plante principalement le Thuja occidentalis L., l'arbre de vie occidental. Tous les thuyas contiennent de la thuyone, un composé responsable des effets toxiques des plantes.

Le simple fait de toucher l'extrémité des branches peut provoquer des rougeurs et des démangeaisons dans les zones touchées. Après la consommation de composants végétaux toxiques, il faut s'attendre à une irritation massive des muqueuses et à des troubles gastro-intestinaux (Tox Info Suisse Tél. 145). Des dommages aux reins et au foie ainsi que des crises d'épilepsie ont également été observés de manière sporadique. Pour les animaux, la consommation de Thuja occidentalis L. peut même être fatale.

En homéopathie, le thuya est classiquement utilisé contre les verrues.  Localement la teinture mère, la préparation diluée homéopathiquement oralement. Pour ce domaine d'application, l'automédication à court terme ne pose pas de problème.
Cependant, Thuja occidentalis L. fait également partie des grands remèdes homéopathiques, également appelés Polycreste (polycrown). Cela signifie que le Thuja est prescrit strictement selon les règles de l'homéopathie classique et après une anamnèse homéopathique détaillée. La Thuja occidentalis L. est particulièrement prescrite par l'homéopathe pour les maladies graves de la peau et des muqueuses ainsi que pour les problèmes du système urinaire et des voies génitales.

 

 

Andrea Rytz, médical

Notre hotline me permet d’entretenir un contact direct avec notre clientèle et c’est avec plaisir que je réponds à leurs multiples questions sur nos produits et leur utilisation.