MÉDECINE COMPLÉMENTAIRE GLOBALE ET INDIVIDUELLE

Reclassification des médicaments de la catégorie de remise C

15.02.2019

Nous avons reçu le préavis de Swissmedic en ce qui concerne la décision de reclasser les médicaments de la catégorie de remise C. 15 % environ des médicaments de la liste C seront attribués en liste B, alors que les 85 % restants feront, à l’avenir, partie de la liste D.

Swissmedic a bouclé le processus d’évaluation des médicaments de la catégorie de remise C à la mi-novembre. Conformément aux dispositions de la loi, l’Autorité compétente en matière de médicaments avait reçu la mission de supprimer la catégorie de remise C, dans le cadre de la révision de la loi sur les produits thérapeutiques.

La plus grande majorité (environ 85%) des médicaments de la liste C peut prétendre au passage en liste D. Ces préparations seront à l'avenir disponibles non seulement en pharmacie, mais aussi en drogueries. Parmi elles se trouvent toutes les préparations de la médecine complémentaire ainsi que tous les phytomédicaments à base de millepertuis. Etant donné que les préparations de millepertuis peuvent provoquer des interactions avec certains médicaments soumis à prescription médicale, les patients devraient par ailleurs être sensibilisés au travers d’une mise en garde imprimée sur le cartonnage quant à la nécessité de recevoir un conseil spécialisé.

Pour environ 15 % de la catégorie de remise C, qui comporte quelque 650 médicaments, un classement dans la catégorie de remise B a été jugé nécessaire. Les médicaments concernés pourront continuer à être remis sans ordonnance médicale par un pharmacien, à la condition qu’il prodigue des conseils aux patients et qu’il documente la remise.

Les médicaments concernés par une réattribution dans la Liste B sont en particulier ceux qui comportent de la codéine ou de la dextrométhorphane (dérivés d’opiacés), c’est-à-dire des substances qui présentent un risque important d’utilisation abusive ainsi qu’un grand potentiel d’interactions. Ces préparations ne peuvent être remises que par les personnes titulaires d’une autorisation de maniement des substances soumises à contrôle. De plus, nombre de ces médicaments présentent, outre le risque d’usage abusif, un risque majeur d’interactions graves. La plupart des autres médicaments qu’il est prévu de transférer dans la catégorie de remise B nécessitent un conseil spécialisé prodigué par une personne exerçant une profession médicale (médecin et/ou pharmacien) en raison d’interactions graves avec d’autres médicaments soumis à ordonnance ou de l’obligation de documenter leur remise.
La reclassification ne prendra effet que début 2019, après l’entrée en vigueur du droit révisé sur les produits thérapeutiques, dans le cadre de procédures administratives ordinaires.

https://www.swissmedic.ch/swissmedic/fr/home/news/mitteilungen/hmg2-umteilung-arzneimittel-abgabekategorie-c.html

 

 

Andrea Rytz, département scientifique

Notre hotline me permet d’entretenir un contact direct avec notre clientèle et c’est avec plaisir que je réponds à leurs multiples questions sur nos produits et leur utilisation.