Allemand Français
Connaissances ebi-actuel L’aromathérapie

Les méthodes de traitement de la médecine alternative en bref: l’aromathérapie

La médecine complémentaire offre une grande variété de méthodes de traitement. Dans notre série, nous vous présentons quelques-unes de ces méthodes de manière plus détaillée. Ce blog est consacré à l’aromathérapie. Cette forme de thérapie globale permet d’harmoniser le corps, l’esprit et l’âme grâce à l’action des huiles essentielles.

aromatherapie mit Lavendel-öl Flasche auf einem Tisch

Qu’est-ce que l’aromathérapie?

On appelle aromathérapie l’utilisation contrôlée d’huiles essentielles pour maintenir et/ou améliorer la santé. L’aromathérapie utilise les huiles essentielles pour influencer et détendre le corps et/ou pour soulager les maladies. Dans cette forme de traitement, l’expérience olfactive est centrale, car les réactions induites dans le cerveau par les odeurs peuvent influencer nos sentiments et notre bien-être. En effet, toute absorption d’huiles essentielles a une double action: d’une part, le cerveau est sollicité, ce qui déclenche des processus hormonaux et intellectuels, et d’autre part, les substances actives passent par nos organes (peau, poumons, estomac ou intestin) pour atteindre la circulation sanguine et finalement l’ensemble du corps. Les sensations provoquées par une odeur sont perçues différemment, par exemple apaisantes, stimulantes, anxiolytiques ou euphorisantes. Bien entendu, les aromathérapeutes n’utilisent que des huiles qui suscitent des émotions positives chez le patient ou la patiente. Avant un traitement d’aromathérapie, il convient toujours de discuter des aversions olfactives. Cela permet d’éviter ainsi les mauvaises surprises et on peut profiter pleinement des effets positifs du traitement. Si un-e patient-e n’aime pas l’odeur d’une huile essentielle, il existe dans la plupart des cas une autre huile essentielle qui a un effet similaire et dont l’odeur est perçue comme agréable.

L’utilisation des huiles essentielles peut se faire sous différentes formes, par exemple par le biais de massages, de bains, d’inhalations, de vaporisations, de diffuseurs de parfum et bien d’autres moyens. Une fois absorbées par l’organisme, les huiles essentielles sont éliminées dans les trois à six heures. L’élimination se fait par la respiration, la peau, les selles, l’urine et, chez les femmes qui allaitent, par le lait maternel.

L’histoire de l’aromathérapie remonte très loin

L’aromathérapie est pratiquée depuis des millénaires. Les archéologues ont ainsi découvert un distillateur mésopotamien qui servait à produire des huiles essentielles. L’âge de l’appareil est estimé à 5000 ans. On sait que les Égyptiens utilisaient déjà des huiles essentielles 4000 ans avant Jésus-Christ. Ils les utilisaient par exemple pour embaumer leurs morts, en cosmétique ou pour des massages. De l’encens était brûlé lors des événements officiels importants. On fabriquait également à l’époque déjà des pilules, des pommades, des poudres et des suppositoires à base d’huiles essentielles. Les Babyloniens sont allés encore plus loin en parfumant le mortier avec lequel ils construisaient leurs temples. Les Chinois et les Indiens ont également produit très tôt des huiles essentielles, notamment de rose et d’acore. Les Chinois ont également reconnu que les huiles essentielles permettaient d’obtenir certains effets sur le corps et le psychisme. Ils utilisaient ainsi l’encens pour obtenir une atmosphère d’harmonie et d’équilibre. Après la conquête de l’empire égyptien, les Grecs et les Romains se sont nourris du savoir des Égyptiens et de leur expérience des plantes médicinales. Dans la Bible aussi, on trouve des passages où les huiles essentielles sont mentionnées. Ainsi dans l’Exode 30/ 22-25, il est dit que Moïse a reçu des instructions de la part du Seigneur: «Procure-toi des parfums précieux, 6 kilos de myrrhe, 3 kilos de cannelle, 3 kilos d’acore, 6 kilos de casse, pesés selon le poids du sanctuaire, et ajoute 5 litres d’huile d’olive. Fais-en préparer l’huile parfumée, qui servira à la consécration des personnes et des objets.»

À la fin du 10e siècle, le célèbre médecin arabe Avicenne (980-1037) a découvert la distillation à la vapeur telle qu’on l’utilise aujourd’hui. C’est grâce aux croisades que la connaissance des eaux parfumées et des essences aromatiques est arrivée en Europe. Les fabricants de gants utilisaient des essences pour parfumer leurs produits. On dit que c’est pour cette raison qu’ils ont été, avec les parfumeurs, parmi les rares personnes à survivre à la peste.

Les études scientifiques sur les propriétés thérapeutiques des huiles essentielles ont commencé au début du 20e siècle grâce au chimiste et parfumeur français René-Maurice Gattefossé. Il a découvert par hasard que l’huile essentielle de lavande dégageait non seulement un parfum extrêmement agréable, mais qu’elle pouvait également être utilisée pour désinfecter et accélérer la guérison des plaies. En effet, lorsqu’il se brûla la main lors d’un accident dans son laboratoire, il la plongea, sans réfléchir, dans le liquide le plus proche: l’huile essentielle de lavande. À son grand étonnement, la douleur s’estompa rapidement et, au lieu des habituelles manifestations de brûlure avec rougeur, chaleur, gonflement et cloques, la blessure guérit rapidement et sans laisser aucune cicatrice. À partir de ce moment-là, Gattefossé consacra le reste de sa vie à la recherche sur les propriétés curatives des huiles essentielles. C’est d’ailleurs lui qui a donné son nom à l’aromathérapie. Son livre éponyme a été publié en 1937.

Où l’aromathérapie est-elle utilisée?

L’aromathérapie peut être utilisée pour traiter les troubles les plus divers. Par exemple, le parfum de l’orange peut améliorer l’humeur ou l’inhalation de thym peut apporter un soulagement en cas de rhume. Quelques gouttes d’huile essentielle de lavande sur l’oreiller peuvent favoriser la détente et un bon sommeil, et certaines essences peuvent même favoriser le renforcement du système immunitaire. L’aromathérapie est de plus en plus utilisée dans les établissements de soins. Les unités de soins palliatifs et les établissements spécialisés dans l’accompagnement de fin de vie ont certainement été des précurseurs dans l’utilisation des huiles essentielles. Mais elles sont aussi de plus en plus utilisées en psychiatrie, en gériatrie et dans les cliniques orientées vers une médecine intégrative. Dans les soins aux personnes âgées, un massage manuel aromatique facile à réaliser peut calmer, par exemple, les états d’agitation et d’anxiété. Alors qu’en Grande-Bretagne et en France, l’aromathérapie est reconnue comme une méthode curative et de soins intégrative sérieuse, elle n’a pas encore cette importance à grande échelle dans les pays germanophones.

À quoi faut-il veiller lors de l’utilisation de l’aromathérapie?

Même si l’aromathérapie est considérée comme une méthode thérapeutique douce, il y a tout de même quelques points à respecter. Ainsi, les huiles essentielles ne devraient jamais être appliquées pures sur la peau, la seule exception étant l’huile essentielle de lavande, qui peut également être appliquée pure de manière ponctuelle. De manière générale: less is more. Souvent, il suffit de quelques gouttes d’une huile essentielle pour une application. Avant d’utiliser une huile essentielle, il faut toujours vérifier si le/la patient-e est allergique à l’un des composants ou s’il/elle a une aversion à une certaine odeur. Il est aussi extrêmement important de veiller à la pureté de l’huile essentielle. Seules les plantes qui poussent à l’état sauvage ou qui sont issues de l’agriculture biologique fournissent des huiles essentielles de grande qualité. Les huiles essentielles bon marché proviennent souvent de grandes exploitations cultivées dans les pays pauvres. Malheureusement, les pesticides et les engrais chimiques y sont encore souvent utilisés pour obtenir de meilleurs rendements. Comme les pesticides sont liposolubles, ils passent dans l’essence et les huiles essentielles bon marché peuvent donc souvent faire plus de mal que de bien. Les réactions indésirables sont par exemple un malaise, des nausées et des maux de tête, voire un choc allergique potentiellement mortel.

De plus, il est aujourd’hui possible de produire une copie synthétique plus ou moins identique de presque toutes les huiles essentielles. De tels produits ne sont pas utilisés en aromathérapie, car ils n’ont aucune valeur curative et peuvent être nocifs pour la santé.


Connaissez-vous déjà nos blogs sur d’autres méthodes de traitement de médecine alternative?

L’isopathie

L'homéopathie

La phytothérapie

Auteur/e:
Simone Walther Büel
Tags sur l’article:
Aromalife Aromathérapie Communication d'entreprise

Articles similaires

ABC du savoir: les raisons de l’écoulement nasal en hiver?

Notre série «ABC du savoir» a pour vocation de mettre en lumière des phénomènes du quotidien. Pour débuter, nous nous intéressons à l’écoulement nasal lorsque les températures baissent à l'extérieur.

Heures d'ouverture à Pâques 2024

Notre entreprise sera fermée durant les Fêtes de Pâques du jeudi 28.3.2024 dès 17h00 au mardi 2.4.2024, 07h30.

Le sommeil – pourquoi faut-il dormir suffisamment?

Pour préserver sa santé, il est nécessaire de dormir suffisamment. C’est la raison pour laquelle nous devons être généreux avec le nombre d’heures de sommeil que nous nous accordons.

Force féminine puissance trois pour le visuel

Les marques et les produits d’ebi-pharm n’ont pas vocation à convaincre uniquement par leur contenu, mais aussi par leur aspect visuel. C’est notre département graphique qui se charge de ce travail créatif.