Allemand Français
Connaissances ebi-actuel les ambitions d'ebi pour l'été 2022

Quelles sont les ambitions d’ebi pour l’été 2022 ?

Nous nous échangeons quatre fois par année avec notre directeur, Stefan Binz, pour découvrir les thèmes du moment chez ebi-pharm. Nous l’invitons à nous présenter les nouveautés et tous les projets envisagés pour l’avenir, les temps forts vécus par l’équipe d’ebi, et bien plus encore. Dans ce blog estival, nous inversons pour une fois les choses. Stefan Binz se tourne à son tour vers les collaboratrices et les collaborateurs d'ebi et leur demande comment ils vivent l'intégration d'Aromalife et des nouvelles marques d'Homöopharm.

Depuis le premier mai 2022, l’entreprise Aromalife a rejoint la famille ebi, et Homöopharm a confié les médicaments du «Dr Spengler» ainsi que les marques «Inhalant et Nicolay» à ebi-pharm. Ce rapprochement occasionne des changements tels que l’insertion de nombreux produits dans l’assortiment actuel d’ebi-pharm ainsi que l’accueil et l’intégration de plusieurs nouvelles personnes dans la famille ebi. Pour Stefan Binz, il est primordial que les anciennes collaboratrices et les anciens collaborateurs d’Homöopharm et d’Aromalife se sentent à l’aise sous son toit et que les équipes d’ebi-pharm trouvent du plaisir à travailler avec les nouveaux produits et construisent des liens de confiance avec leurs nouveaux collègues. C’est avec cette approche qu’il est allé poser quelques questions au nouveau personnel et s’est simultanément soucié de ses collaboratrices et collaborateurs de longue date en se renseignant également auprès d’eux.

Janine Wymann et Barbara Freiermuth, vous venez de l’entreprise Homöopharm, comment décririez-vous vos débuts ici, chez ebi-pharm ?

Janine Wymann:  « J’ai vraiment bien débuté dans la famille ebi! Au cours du programme d’introduction, je me suis toujours sentie accueillie à bras ouverts et avec une grande gentillesse dans les différents départements. «

Barbara Freiermuth:  « J’ai vécu la même chose et mes débuts chez ebi-pharm ont été très agréables. J’ai toujours été bien reçue et j’ai pu m’intégrer rapidement dans la famille ebi. Du moment que je poursuis mon engagement pour la thérapie immunitaire selon Dr Spengler chez ebi-pharm et que j’ai déjà organisé le premier webinaire au début juin, la transition d’Homöopharm AG à ebi-pharm s’est déroulée en continu. »

Désormais, cela fait près de deux mois que vous travaillez chez ebi-pharm, qu’est-ce qui vous convient particulièrement ?

Janine Wymann: « Cet esprit de famille et de coopération. Je n’arrivais pas à m’imaginer comment s’effectuerait le passage d’une équipe de 15 personnes à une entreprise qui en compte plus de 100 ni qu’il soit possible de ressentir la même confiance dans une nouvelle équipe plus large. La famille ebi m’a prouvé le contraire et cela dès le premier jour. »

Barbara Freiermuth: « Pour ma part, j’ai surtout été fascinée par l’énergie qui existe chez ebi-pharm pour mettre en œuvre de nouveaux projets et aborder des thèmes innovants. Le travail se déroule de manière ciblée et structurée et cela me convient parfaitement. »

Y a-t-il des choses qui vous paraissent encore inhabituelles ou un peu bizarres ?

Janine Wymann: « Bizarres non. Inhabituelles oui, comme le nouveau système qui demande certainement encore plus de patience et de pratique. »

Barbara Freiermuth: « Non, pas vraiment. L’atmosphère de travail conviviale et familiale permet de s’adapter rapidement et de se sentir vite à l’aise chez ebi-pharm. »

Sandra Bürki, tu travailles chez Aromalife et le passage à ebi-pharm n’a pas encore eu lieu. Depuis l’annonce du rapprochement, une période de transition d’environ 9 mois est actuellement en cours jusqu’à ce que les deux entreprises se réunissent définitivement. Comment vis-tu cette étape ?

Sandra Bürki: « Je trouve ce processus très dynamique et marqué d’un caractère énergique, car les deux entreprises valorisent les mêmes principes et cela facilite énormément l’avancement des travaux au quotidien.

Petit à petit, nous nous rapprochons du but commun.

Nous sommes engagés dans différentes situations de travail et nous les abordons avec beaucoup d’intérêt et de curiosité. Le respect apporté par les collaboratrices et les collaborateurs d’ebi-pharm pour les performances et les accomplissements d’Aromalife est omniprésent et très valorisant. Les échanges sont passionnants et la relation enrichissante.

De plus, je suis vraiment admirative de la manière dont se déroule l’intégration au quotidien, toujours empreinte d’attention et de respect. »

Une telle intégration suscite évidemment des incertitudes voire des peurs. Comment l’as-tu vécue et comment ont réagi tes collègues de travail? Peux-tu nous décrire l’ambiance des dernières semaines ?

Sandra Bürki: « Tout au début, lorsque nous avons appris la fusion avec ebi-pharm, nous étions un peu surpris et une foule de questions attendaient des réponses. Heureusement, nous avons pu avoir de nombreuses discussions passionnantes qui ont permis d’éclaircir nombre d’aspects et nous nous trouvons actuellement dans une phase intégrative où la confiance et la transparence règnent auprès de tout le personnel.

Le fait de réunir des assortiments de produits et des processus de travail différents ne se fait pas sans contrainte et nous devons aborder chaque phase au quotidien. Ensemble, nous y parvenons très bien et nous apprenons jour après jour à mieux nous connaître et à nous apprécier. »

Plus de 1'000 produits différents, voilà une étape clé pour diffuser de l’information auprès de la clientèle de manière simple, pour emballer les produits à l’expédition et les envoyer à la clientèle ou encore pour fournir des informations spécialisées via la hotline. Comment abordez-vous votre travail autour des nouveaux produits ?

Irene Krähenbühl (service clientèle):  « Lorsque j’ai appris la reprise d’Aromalife et d’Homöopharm, j’ai été très heureuse. Les produits d’Homöopharm se sont déjà bien intégrés dans notre gamme. Il sera intéressant de suivre la manière dont nous allons intégrer les produits d’Aromalife au cours de la nouvelle année, mais nous sommes d’ores et déjà très impatients de les découvrir et de les apprivoiser. »

Simone El Alaili (médecine):  « Nous nous réjouissons d’accueillir de nouvelles senteurs, de nouveau arômes et des préparations qui complètent notre assortiment. Notre équipe s’est agrandie pour pouvoir gérer ce changement au mieux. Les tâches ont été réparties selon les compétences de chacun et chacune. Des odeurs mystérieuses, comme la fumée de la résine du Copal Huichol nous emmènent vers des territoires inconnus… »

Jona Niklaus (dépôt):  « Nous aussi à l’entrepôt, nous nous réjouissons de l’arrivée des nouveaux produits. De par leur diversité et leur nombre, ces produits représentent un vrai défi pour notre travail quotidien. Nous sommes constamment en train de faire de la place en triant et éliminant tout le matériel dont nous n’avons plus besoin pour libérer des emplacements de stockage. Nous avançons petit à petit et sommes convaincus d’y parvenir. »

Un grand merci à tous d’avoir répondu à mes questions. Nous nous engageons jour après jour pour que cette fusion soit aussi harmonieuse et positive que possible. Je suis très heureux de ce vent nouveau qui souffle sur ebi-pharm et de pouvoir accueillir toutes les nouvelles personnes au sein de notre entreprise familiale!

Article en PDF


Votre contact
Sharon Zwahlen
Responsable Marketing Services & Communication

Téléphone: +41 76 553 18 32
szwahlen@ebi-pharm.ch | www.ebi-pharm.ch

ebi-pharm ag | Lindachstrasse 8c | CH-3038 Kirchlindach


Auteur/e:
Simone Walther Büel
Tags sur l’article:
Aromalife Communication d'entreprise Homöopharm News

Articles similaires

Portrait d’un vétérinaire holistique

Il se qualifie de vétérinaire holistique et gère avec son épouse le cabinet vétérinaire Holivet à Brügg près de Bienne. Lui, c’est Alain Christen, âgé de 61 ans et né dans le Val-de-Travers et qui a suivi les traces de son père en devenant lui aussi vétérinaire.

Le rôle des micronutriments dans le sport

L’activité physique augmente naturellement le métabolisme qui, à son tour, nécessite plus de micronutriments, car ces derniers jouent un rôle important de cofacteurs enzymatiques et sont donc éliminés par une transpiration accrue.

À quoi ressemble une journée dans un cabinet vétérinaire?

Un chien boîte, un chat ne mange plus ou encore un cochon d’Inde souffrant d’un problème avec ses dents, c’est évidemment toujours vers le vétérinaire que l’on se tourne. À quoi ressemble donc concrètement une journée dans un cabinet vétérinaire?

Burgerstein Vitamine fête 50 ans – les départements de Burgerstein et d’ebi-pharm travaillent main dans la main

La société Antistress AG, qui produit les vitamines Burgerstein, est fondée en 1972. En 1991, c’est-à-dire 20 ans plus tard, ebi-pharm est mandatée pour la distribution des produits ...